Investir en Province Orientale

 

« Nous pouvons faire de votre entreprise en RDC un succès »

 

Faire des affaires dans la Province Orientale a été pendant des décennies synonyme des termes « risque élevé et aventureux »; mais cela commence à changer avec une hausse du nombre d’entreprises prospères.

Un point de départ essentiel pour les entreprises souhaitant s’étendre vers le cœur de l’Afrique est d’apprendre des expériences des entreprises prospères. Il leur permet  d’identifier les problèmes et les pièges ainsi que la meilleure façon de les surmonter.

 

Avec une solide expérience sur un certain nombre de projets en RDC, le Gouverneur Bamanisa et son équipe ont appris quelques leçons sur la façon de faire du succès pour une entreprise dans ce beau pays.

 

Il existe un certain nombre d’éléments de base dont les entreprises devraient obtenir de droit s’ils envisagent s’installer en RDC et surtout dans la Province Orientale. Tout d’abord, vous devez avoir une équipe de développement d’affaires exprérimenté sur le terrain, qui est en mesure de recueillir les données des marchés disponibles et d’identifier des partenaires locaux appropriés.

Cette équipe doit être en mesure d’analyser le risque impliqué dans le projet. Les partenaires locaux devraient avoir une bonne connaissance des lois relatives à l’entreprise et avoir un bon accès gouvernemental, tout en évitant de les choisir sur la base unique de connexions politiques. Il est également essentiel d’obtenir un conseil d’administration solide avec des membres bien qualifiés d’une expérience africaine, y compris les avocats, les comptables et les acteurs du secteur.

 

En outre, dans un pays comme la RDC, nous recommandons aux entreprises que la stratégie de recrutement  s’assure que le conseil et le personnel local sont plus ou moins représentatifs des principaux groupes ethniques. Cela permet souvent de prévenir les conflits de brassage.

 

Les entreprises doivent être prêtes à accepter que le capital vient à coût élevé dans la Province Orientale en raison de l’attractivité de certains secteurs et de la viabilité du plan d’affaires. Infrastructures, des mines et de l’énergie sont considérées comme des secteurs attrayants. Mais il faut tenir compte du taux de rendement interne (TRI souvent de 20 à 30%) ainsi que la façon dont vous envisagez de récupérer votre investissement.

 

Il ya un manque de concurrence intense dans un certain nombre de secteurs du marché en Province Orientale. Il y a plus d’un territoire inexploité pour trouver un créneau rentable. Les marchés peuvent être moins concurrentiel et donc des marges plus élevées, ce qui est nécessaire pour compenser le coût élevé du capital. Les occasions abondent et  le gouvernement provincial est prêt à négocier de nombreux contrats.

 

Nous croyons fermement que les entreprises qui sont prêtes à apprendre comment faire des affaires en RDC, et les entrepreneurs qui sont prêts à comprendre et à gérer le risque de ces entreprises;  que nous sommes engagés à leur fournir  plein soutien, à condition qu’ils n’aliènent et intimident la communauté d’affaires locale et la société civile.

 

Il y a de nombreux exemples des entreprises qui prospèrent en Province Orientale et qui bénéficient d’un appui solide du Gouvernement Provincial, tel que Kibali Gold Mining (www.randgoldresources.com) une filiale de Randgold basée en Afrique du Sud, Ashanti, Beltexco, Vodacom, Airtel, Orange, Zenghwei, pour ne citer que celles-là, ainsi que plusieures banques commerciales.

 

Le moment n’a jamais été mieux de regarder la Province Orientale de la RDC au cœur de l’Afrique. Nous vous aidons à construire une meilleures compréhensions qui manquait dans le passé. Nous visons à atteindre cet objectif et de partager les risques avec les entreprises qui veulent faire un geste dans notre Province.