Le ministère provincial de l’environnement saisi 500 mètres cube de bois

Environ 500 mètres cube des bois ont été saisis par la délégation de la direction de contrôle et vérification interne du ministère de l’Environnement et Développement durable dans la Province Orientale. Selon cette délégation, ces bois appartenant aux exploitants artisanaux illégaux étaient sur le point d’être acheminés en Ouganda via le territoire de Beni.

Chef de service à la direction de contrôle et vérification interne du ministère de l’Environnement et Développement durable, Maribé Mujinga Nsompo, fait un constat amer:

«Tous les exploitants artisanaux de bois sont en circulation irrégulière. A peu près 500 mètres cube de bois illégaux des artisanaux, sans compter ceux qui inondent le marché de la ville de Kisangani. Ce sont des personnes qui ont coupé sans autorisation. Même s’ils ont les preuves de paiement des taxes, il faudrait que l’autorité délivre les permis c’est-à-dire qu’il leur donne un permis, qui leur permettre d’opérer dans un quelconque lieu de coupe.»

Lors de sa tournée, la délégation a fait l’axe Ubundu-Alibuku jusqu’à Banalia. Elle s’est rendue également à Bafwasende.

«Nous avons été à Niania, où nous avons fait des saisies et nous espérons que l’autorité de la police sur place, que nous avons constituée gardienne, va garder tous ces véhicules saisis avec des bois dans des containers sans documents», a poursuivi Mme Mujinga Nsompo, espérant que tous ces dossiers seront remis au procureur pour le suivi.

Toujours selon elle, cette exploitation anarchique cause un manque à gagner pour le pays. Elle entraîne également la destruction des forêts avec son chapelet de problèmes dont le changement climatique.